La divination peut-elle être considérée comme une science ?

Majoritairement reconnu pour son exactitude, son universalité, la science peut s’étendre sur des contextes plus larges : le domaine de l’abstrait. Utilisant des techniques scientifiques précises, elle est dans la recherche d’explications rationnelles aux phénomènes se produisant dans le monde. La divination vise à répondre aux questions sur l’existence et la vie humaine. Les deux se ressemblent sur le fait que chacune aide l’homme à comprendre son entourage. Cependant, cela fait-il de la divination une science ?

La science : des éléments caractéristiques précis

La science, venant du terme latin scientia qui signifie « connaissance » désigne l’ensemble des études pour acquérir des connaissances dites scientifiques. En sciences exactes, comme la science physique ou les mathématiques, ces connaissances scientifiques ne peuvent être qualifiées comme tel si les méthodes n’obéissent pas à certains caractères : la vérifiabilité du fait ou de la théorie. Il y a aussi la reproductibilité de la méthode et des expériences et l’universalité des résultats ainsi obtenus. La science exacte se base sur des faits réels, tangibles et palpables pour répondre à ces exigences. Ce côté de la science est celui qui est le plus souvent reconnu par la majorité de la communauté scientifique. Quant à l’étude de l’abstraction, comme n’ayant pas de techniques répondant aux critères, elle tend plus vers la philosophie que vers la science.

La divination, une pratique ancestrale qui perdure

La divination, pratique occulte existante déjà vers 500 ans avant J.C, tient toujours une place dans la société moderne. Associée aux croyances, elle se pratique surtout dans les pays asiatiques, et ce depuis des milléniums. Elle consiste à la découverte des choses cachées qui environnent la vie humaine grâce à l’intervention d’une personne dotée d’un don pour les arts divinatoires. Cela peut inclure la lecture du passé, la prévision du futur, l’analyse des rêves et de la chance, les secrets, etc. La divination se présente sous forme de voyance (don naturel du voyant) ou bien de mantique (fruit d’analyse et déduction). Elle utilise des arts divinatoires pour découvrir les faits métaphysiques. Il existe nombreux arts divinatoires, mais les plus répandus sont l’astrologie qui se base sur les configurations des astres et des constellations. Il y a aussi la chiromancie qui consiste en la lecture des sillons de la main, et la cartomancie qui se caractérise par l’utilisation de cartes. La divination peut offrir des réponses à des questions auxquels la science n’en a aucune.

Divination et science : une complémentarité favorable à la connaissance humaine

Bien que perçus comme sources et bases fiables pour certains, la divination ne reste que des croyances non rationnelles pour d’autres. Partant de différents principes, la science et la divination semblent être deux sujets totalement divergents, voire contradictoires. Cependant, il y a la « science divinatoire » qui associe les deux disciplines. Cela signifierait que d’une certaine manière, la divination peut être considérée comme science. Visiblement, elle ne répond pas aux critères de vérifiabilité, d’universalité et de reproductibilité de la science exacte. Pourtant, Il est possible de classer la divination telle une science dans la mesure où on parle de science comme une étude des faits réels autour de la vie et de l’existence. La science divination n’est peut–être pas une pratique scientifique à part entière, mais se complète avec la science exacte pour répondre à toutes les questions sur le monde et la vie. La science qui recourt à des méthodes strictes pour obtenir des résultats exacts, a pour but de comprendre les phénomènes du monde. La divination est une étude plus abstraite, mais complète la science pour atteindre son but, car en vrai, la limite de la science exacte est le réel. Or le réel n’est pas le seul aspect qui environne l’existence.

Qu’est-ce-que l’ Uranomancie ?
Quelles sont les qualités d’un bon devin ?